Tech et Médias

Mieux comprendre les « Fake News » et ne plus se faire manipuler en 5 points

Qui n’a jamais entendu parler des « Fake News » ou encore « Infox »?
E pourtant ce mot de plus en plus victime de son succès est de plus en plus employé à la fois dans le langage courant que soutenu.

Par définition, un Fake-News est une fausse information qui est propagée la plupart du temps de manière volontaire pour induire en erreur.

Ces fausses informations sont lancées dans des buts bien spécifiques. Elles sont créés soit pour tromper le lecteur ou encore influencer négativement une opinion sur un sujet particulier: un vrai trompe l’oeil qui peut avoir la plupart du temps des répercussions négatives.

D’autres fausses informations, sur la base de rumeurs sont créées minutieusement pour accroître du trafic sur une page ou un site web. A l’instar des « Titrologues » de la Côte d’Ivoire, certaines se basent juste sur des titres accrocheurs pour diffuser des mauvaises informations et promouvoir un effet boomerang. Dans ce cas de figure, toutes les mauvaises langues sont permises.

La parole est comme l’eau, une fois versée, on ne la ramasse pas.

Proverbe africain

D’où vient ce phénomène?

Le phénomène des « fake news » a réellement pris une ascension fulgurante en 2016 tout d’abord en Grande Bretagne avec la victoire des partisans du Brexit lors du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union Européenne puis aux Etats-Unis avec l’élection de Donald Trump.
De nombreux journalistes ont interprété des résultats sans réelle preuve et ont fait véhiculer impunément sur les réseaux sociaux des mensonges à forte quantité.

Cette tendance a très vite pris le pour dans d’autres pays…..et ainsi pu toucher rapidement plusieurs coins de la planète. Politique, sport, culture, éducation……aucun domaine n’est épargné par ces fausses informations. Les jeunes ne sont également pas pour autant épargnés: loin de là.
Avant, les rumeurs et calomnies se répandaient de bouche à oreille, surtout dans nos pays d’Afrique mais avec l’avènement de l’internet et des réseaux sociaux, personne n’est épargné. D’où l’importance de bien vérifier ses sources et de réfléchir à deux fois avant de publier, commenter ou partager une quelconque information.

De plus cette période de pandémie COVID-19 a permis de confirmer le caractère non négligeable de ces désinformations qui se multiplient. On peut entendre et lire toutes choses….pour la plupart absurdes, voire-même graves.

Alors, me direz-vous comment faire pour éviter les fake news et lutter contre sa propagation?

On est tous ensemble mais on n’est pas mélangé. Donc sachons faire la différence

Sandrine NAGUERTIGA

1: Adoptez un caractère responsable et sachez vous comporter en ligne:

Le monde du web rassemble tout le monde quelque soit nos différences: comme quoi il faut finalement de tout pour faire un monde. Mais notre façon de nous comporter pourra avoir des répercussions positives ou négatives mais laissera forcement des traces. Internet est un grand continent (pour ne pas dire village) et regroupe à lui seul plusieurs catégories. Et dans ce vaste continent, il existe des règles strictes à suivre pour ne pas se laisser engloutir.

Il faut savoir maîtriser ces règles et pour se faire, il faut apprendre et être éduqué à la chose. Ce n’est pas sorcier et ça demande juste de la patience et de la volonté. Notre liberté s’arrête là où commence celle des autres et c’est valable en ligne. Savoir maîtriser l’internet et tous ses composants est un premier gage de réussite et de sécurité.

2: Vérifiez bien vos sources et assurez-vous que l’information circule bien sur plusieurs médias de confiance

La source qui a produit l’information est-elle fiable? Qui est l’auteur? Est-ce un média ou une page connue? Quels types d’informations sont publiés généralement sur ce site, média ou sur cette page? Est-ce un site parodique ou sérieux…? Toutes ces questions doivent être de prim’abord élucidées avant toute action.

CC: Iwaria

3: « Trop pressé mange OS »….donc VIGILANCE!!!!!

prenez le temps de lire l’article ou de voir le post en intégralité. Analysez le contenu, décryptez-le, vérifiez les dates, lieux, noms, auteurs, personnes citées ou non….C’est capital! Parce que bien souvent des articles anciens sont remis à l’ordre du jour et peuvent re-créer des polémiques: SOYEZ vigilants: j’ai même failli me faire avoir.

4: Sur les réseaux sociaux ne partagez pas une information si vous n’avez pu la vérifier auparavant

Ne soyez pas dans le feu de l’action surtout ne soyez pas complices d’une fausse action: réfléchissez bien avant de publier. Soyez en mesure de juger la pertinence de cette information. Si elle n’a aucune utilité, il serait peut-être plus judicieux de ne tout simplement pas la partager avec le reste du monde.
Les ivoiriens disent que: « ce que tu ne peux pas arranger là, il ne faut pas déranger ».

Même si l’information est fausse, ne la partagez pas: de peur de faire de la publicité pour une fausse information: bannissez-la tout simplement!

5: Outillez-vous pour mieux faire face aux fausses informations

Face à la montée des fake news, il existe de plus en plus d’outils permettant de vérifier des informations en ligne : consultez-les; interrogez-les : Verify; Citizen Evidence Lab; Decodex; les Décodeurs; Vrai ou Fake sur France Info, Checknews….. ou encore Africa Check (100% Afrique). 

Vous avez maintenant quelques éléments clés pour vous permettre de stopper les rumeurs en ligne et surtout de lutter contre les fake news. Ne me remerciez pas c’est cadeau 🙂

Hello, Je suis Sandrine, Blogueuse et Consultante dans les TIC, je me définis comme une "Afroptimiste" qui a choisi de voir l'Afrique sous son meilleur angle. Globe-trotteuse, je partage dans ce blog tout ce qui m'anime et qui se rapproche de mes centres d'intérêts. Bonne découverte :-)