Inspirations,  Tech et Médias

Fikaso: l’application foodie qui entend révolutionner le quotidien des maliens

Créé au début de l’année 2019, Fikaso, qui signifie en Bambara (langue maternelle principale Mali) « Jusqu’à chez vous » est un nouveau service de livraison de plats et de courses de tous les restaurants de Bamako complètement révolutionnaire.
Pensé, conçu et imagé par un jeune franco-malien engagé, je suis allée à sa rencontre et vous dévoile dans cet article inédit l’histoire de Fikaso.

Fikaso: manger en quelques clics est désormais possible au Mali

Créée au début de l’année 2019, l’application mobile a été réellement opérationnelle en Octobre 2019. Pensée par un jeune entrepreneur engagé, Mahamadou Cissé, les utilisateurs de l’application peuvent en quelques clics parcourir les meilleurs restaurants et fast-foods de Bamako (la capitale) depuis leur mobile et se faire livrer leurs plats préférés d’où qu’ils soient. Et le tout en quelques minutes.
Grâce à un système de géolocalisation pour fixer facilement le lieu de livraison souhaité, le client peut, en temps réel, suivre la position de sa commande.

Mahamadou Cissé, un serial entrepreneur fier de ses origines

Diplômé d’un Master en Gestion d’Entreprise, à l’école Supérieure de Commerce et de Gestion (ESCG) de Paris ainsi que d’un Master de Langues Littéraires et Civilisations Etrangères (LLCE) à Paris 10 Nanterre, Mahamadou Cissé est un jeune Malien de la diaspora qui entreprend depuis 2015. En effet, il entame sa vie entrepreneuriale avec la création d’une agence de communication. Pour, en 2019, concrétiser un projet qu’il murissait depuis un bon moment: Fiksao. Un FoodTech basée au Mali. Mahamadou Cissé est également le Président du Conseil National de la Jeunesse malienne de France, démembrement français du Conseil national de la Jeunesse (CNJ), une institution malienne qui représente la Jeunesse.

Quels sont les clients qui utilisent la plateforme? Et qu’en est-il du réseau des restaurateurs?

Le marché de la livraison est en pleine croissance au Mali. La capitale, Bamako, devenant une ville de plus en plus dense et moderne, se trouve être naturellement la zone la plus pertinente pour la startup actuellement. Les habitudes évoluent, les demandes deviennent de plus en plus exigeantes et un besoin en la matière se fait particulièrement sentir pour un public composé essentiellement de jeunes actifs par rapport à leur mode de vie.

Lorsque l’on travaille et que l’on n’a pas forcément le temps ni l’envie d’affronter les embouteillages bamakois pour savourer les plats de son restaurant préféré. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, grâce à FIKASO.

Mahamadou Cissé, Fondateur de la startup « Fikaso »

La clientèle est assez variée, cela va du cadre d’entreprise à la mère au foyer.
Les cibles principales de la startup restent cependant les employés d’entreprises, d’administrations, les ONG, ou encore les expatriés. 

La plateforme compte à ce jour une trentaine de restaurants , dont les emblématiques telles que: « Chez Thierry, Guadouman, Guido’s ou encore Sous-bois ».  

Nous n’en sommes qu’à nos débuts et notre volume mensuel de commandes oscille déjà entre 800 et 1 000

Mahamadou Cissé, Fondateur de la startup « Fikaso »

Comment est née l’application « Fikaso »?

L’idée de créer cette application est partie d’un constat simple, chaque fois que je séjournais au Mali j’avais souvent du mal à trouver de quoi manger soit parce que je ne connaissais pas les restaurants qui existaient ou soit parce que je ne voulais pas être confronté à des embouteillages interminables.
Mais le vrai déclic a été lors d’un séjour au Proche-Orient, plus précisément à Abu-Dhabi, où j’avais pris l’habitude d’utiliser une application de livraison de nourriture. Et bien entendu, je n’ai pas pu m’empêcher de faire une comparaison entre ce pays aux milles merveilles et mon beau pays le Maliba.
En effet, il ya 50 ans cette partie du monde n’avait rien de plus que nos pays d’Afrique de l’ouest. Je me suis donc mis à rêver en me disant que tout était possible surtout avec les nouvelles technologies.
Bref, il y a un réel besoin à Bamako donc à moi de créer l’offre.
Voilà donc d’où est né Fikaso.

J’ai voulu être original, c’est notre langue nationale et j’en suis fier. Au début plusieurs idées m’étaient venues, en français et en anglais. Mais après quelques séances de brainstorming pour déterminer quel nom sonnerait le mieux, « FIKASO » est apparu comme une évidence.

Quelle est la vision pour Fikaso?

Actuellement composée d’une dizaine d’employés dont 1 développeur, une assistante de direction et un responsable logistique, Fikaso entend ne pas s’arrêter de sitôt.
Dans 3 ans, la startup prévoit de couvrir l’ensemble du territoire malien et d’exporter son modèle hors des frontières grâce à des partenariats qui commencent à se mettre en place progressivement.  

L’innovation technologique redistribue les cartes, les pays dits sous-développés peuvent bénéficier des mêmes avancées technologiques que les pays développés. Donc la Jeunesse africaine ne doit plus se contenter de prendre le train en marche, elle doit en être la locomotive. J’invite mes jeunes frères et sœurs à croire en leurs rêves et à travailler dur pour les réaliser. Nos états doivent d’avantage appuyer les projets dits innovants, l’Afrique doit se réorienter vers la digitalisation. 

Mahamadou Cissé, Fondateur de l’application « Fikaso »

Pour plus d’informations:

Le site Web: https://fikaso.fr
Pour télécharger l’application sur:
IOS ou Android

Hello, Je suis Sandrine, Blogueuse et Consultante dans les TICs, je me définis comme une "Afroptimiste" qui a choisi de voir l'Afrique sous son meilleur angle. Globe-trotteuse, je partage dans ce blog tout ce qui m'anime et qui se rapproche de mes centres d'intérêts. Bonne découverte :-)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *