Santé Féminine et bien-être

Premières règles: 4 conseils pour préparer au mieux sa jeune fille

Les règles ou menstruations, qu’est-ce que c’est?


Rappelons que les règles féminines ou encore menstruations sont un phénomène biologique très simple et naturel. En évacuant un peu de sang, le corps de la jeune fille va renouveler ses tissus intimes, c’est un processus normal et naturel qui a lieu tous les mois. On parle de « cycle menstruel ».
Le cycle menstruel va donc être tout le processus biologique qui fait que le corps de la jeune fille peut accueillir un oeuf fécondé (= un ovule féminin + un spermatozoïde masculin), c’est tout cela qui rend la femme féconde et qui peut lu permettre d’être enceinte.

Pour aller un peu plus loin:
Comment ça se passe ? L’endomètre, qui est la couche superficielle de la muqueuse de l’utérus, se renouvelle naturellement tous les mois afin d’être prêt à accueillir une éventuelle fécondation.
L’ovule, lorsqu’il est fécondé par un spermatozoïde, se niche naturellement dans la muqueuse de l’utérus pour pouvoir se développer, il deviendra alors un foetus puis un bébé, puis un adolescent……
S’il n’y a pas eu de fécondation de l’ovule, ce dernier se dissout et il est expulsé tout naturellement avec un peu de sang qui provient de la muqueuse utérine. Ce sont les règles. Contrairement à ce que certains peuvent croire, le volume de sang écoulé n’est pas important, il peut varier d’une femme à l’autre et d’un mois à l’autre de 30 ml à 100 ml en moyenne.
Les menstrues sont donc la dernière étape du cycle menstruel que le corps féminin met en route tous les mois.
Et dans bien souvent des cas, beaucoup de jeunes filles ne sont pas préparées en amont à ce phénomène complètement naturel mais pourtant nouveau pour leur corps. Ce qui fait que quand elles ne sont pas prêtes, cette étape de la vie peut très rapidement virer au cauchemar.

A lire: Kenya : le suicide d’une écolière de 14 ans, humiliée par son professeur à cause de ses règles, relance le débat sur la précarité menstruelle

Cycle Menstruel
source: Plim.fr

Mais comment préparer efficacement une jeune fille sur les menstruations?

Déjà, il faut savoir qu’en moyenne une fille a ses règles entre 10 et 14 ans. Mais il existe des cas complètement différents de filles qui ont leurs règles très tôt ou d’autres un peu plus tard. Dans tous les cas, il est important de savoir à quoi s’attendre pour mieux anticiper le moment venu. Car je peux vous assurer que si vous ne le savez pas, avoir du sang qui coule entre vos jambes à tout moment peut très vite virer à la panique: raison pour laquelle se faire accompagner progressivement est une excellente chose.

1: Dialoguez, conversez, échanger avec la jeune fille
Ce n’est pas une solution miracle, mais la communication permet de rassurer et d’éviter beaucoup de problèmes. Prenez un temps pour expliquer à la jeune fille ce que sont les règles, leur fonctionnement, les symptômes, les solutions qui existent.
Je pense, à mon humble avis que plus tôt vous le faites mieux c’est. C’est une étape très importante dans l’éducation que vous donnez à votre fille et si celle-ci est ratée, elle peut avoir des conséquences (pas forcément graves), mais gênantes pour la suite.

Nous devons, en Afrique notamment, briser cette glace qui se situe entre parents et enfants et être à l’écoute de nos enfants pour les préparer au mieux à l’avenir.

Sandrine

2: Adoptez une attitude positive
La façon dont vous préparez votre fille à cet évènement majeur de sa vie, l’influencera sur le long terme. Alors si vous le voyez vous-mêmes comme un lourd fardeau ou un élément désagréable, sachez que ce jugement influencera davantage celui de votre fille. Il est très important d’insister sur le caractère naturel de ces menstruations et notamment sur le fait que ce soit un signe de « bonne santé » pour la jeune fille.

Attention: j’insiste bien sur le fait que ce n’est pas parce qu’une jeune fille de 10, 12 ou 14 ans par exemple a ses règles qu’elle devient une femme. Ôtez immédiatement cela de votre imaginaire. Une jeune fille de 10 ans reste une jeune fille de 10 ans, une enfant qui a pleinement le droit de vivre sa vie d’enfant et de s’épanouir progressivement jusqu’à la véritable entrée dans la vie adulte (qui elle aussi aura son lot de responsabilités). Cessons donc d’imposer une sorte de responsabilité précoce à ces jeunes filles. Elles sont en voie de devenir de jeunes femmes, de jeunes mamans, mais elles ne doivent nullement brûler les étapes.

L’éducation est un processus naturel chez l’enfant qui n’est pas acquis par les mots mais par l’expérience de son environnement.

Maria Montessori

3: Aidez votre fille à choisir les protections les plus adaptées à ses besoins, conforts et menstruations
Pour beaucoup d’entre elles, la protection la plus adaptée reste la serviette hygiénique, et ce même si avec le temps on observe de nombreuses autres solutions.
Par rapport à mon vécu, des personnes de mon entourage, m’ont longtemps fait croire qu’en utilisant des tampons, si jeunes, je pouvais me risquer à une déchirure de l’hymen (l’hymen qui est cette petite membrane placée entre les petites lèvres, sous l’orifice urinaire qui, très souvent, est rompue lors d’un premier rapport sexuel).
L’hymen n’étant pas complètement fermé, il laisse passer le flux sanguin des règles, ainsi donc il n’y a aucun grand risque de voir cet organe se transpercer suite à une introduction du tampon. De plus les marques de protections hygiéniques ne tarissent pas d’innovation et conçoivent des tampons adaptés aux morphologies de ces jeunes filles aux parois encore sensibles.
N’hésitez également pas à faire des démonstrations à votre fille pour la rassurer et l’aider à mieux gérer cela le moment venu.

3: Responsabilisez votre fille (et votre garçon également)
Qui dit responsabiliser sa fille, dit aborder des questions d’ordres sexuelles à votre jeune enfant. La question des règles frôle celle de la sexualité puisque que lorsque vous expliquerez le processus de menstruations à votre jeune fille, vous aborderez la question de la reproduction sexuelle et tout ce qui la touche. Ainsi il sera très difficile d’éviter la question de la sexualité. N’ayez pas peur de le faire, même sans entrer dans les détails pour un début.
Beaucoup de personnes pensent qu’en abordant tôt la question de la sexualité avec vos enfants, vous les motiverez à s’y intéresser tôt et par la suite à faire des « bêtises ». Archi faux!!!!
Il est très important de savoir que plus tôt vous préparerez votre jeune enfant à ces questions, mieux ils sauront se comporter vis à vis de cela et affronter les risques de l’extérieur. Car généralement, c’est lorsqu’on est face à un manque d’information, qu’on cherche vérifier par soi-même…..et là tout peut très vite arriver.

Si j’avais su, ne vient jamais avant, mais toujours après: ne l’oubliez pas.

Sandrine


Responsabilisez donc vos enfants, la jeune fille ou le jeune garçon: abordez ces sujets avec eux, expliquez leur le fonctionnement et préparez les à ce qu’ils deviennent plus tard des jeunes femmes et hommes responsables.

4: Enfin, n’hésitez pas à aller avec votre fille chez un gynécologue afin de se faire consulter et suivre dès le début de ses premières règles: ce qui permettra d’éviter de nombreuses pathologies ou complications à l’avenir.
Ce professionnel de la santé féminine saura rassurer à la fois votre jeune enfant, mais également vous-même en tant que parent (car ce n’est pas une tâche facile). Le gynécologue est soumis à la plus grande des confidentialités sur ses patientes saura également vous appuyez dans votre parcours d’éducation à la sexualité.

Si vous le souhaitez, je vous recommande vivement un excellent gynécologue-obstétricien, qui me suit depuis bientôt près de 10 ans: qui est à la fois à l’écoute de ses patientes (jeune ou moins jeune) et très professionnel dans ses actes médicaux.
Il s’agit du Dr Jean-Didier DESTREGUIL-REESEN qui a son cabinet situé au 28 Quai du Louvre, 75001 Paris. Vous aurez plus d’informations en allant sur ce lien: https://www.doctolib.fr/gynecologue/paris/didier-destreguil-reesen

Le meilleur des cadeaux que vous pourriez offrir à votre fille ou votre garçon, est de lui apprendre à s’aimer et à s’accepter tel qu’elle/il est.

Sandrine


Hello, Je suis Sandrine, Blogueuse et Consultante dans les TICs, je me définis comme une "Afroptimiste" qui a choisi de voir l'Afrique sous son meilleur angle. Globe-trotteuse, je partage dans ce blog tout ce qui m'anime et qui se rapproche de mes centres d'intérêts. Bonne découverte :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *